Accueil > Biographies

Biographies

portrait de DaliSalvador Dali : la vie d'un génie

Salvador Felipe Jacinto Dalí y Doménech est né en 1904 à Figueres, au nord de la Catalogne. Il entre en 1910 au collège Inmaculada Concepción de Figueres où il apprend le français.

En 1916, il découvre l'impressionisme par la collection du peintre Ramon Pichot. Il assiste à des classes de dessin à l'école municipale. En 1919, il participe à une exposition collective au Théâtre municipal de Figueres. Il fonde la revue Studium avec des amis où il publie ses premiers écrits.

En 1920, il part à Madrid étudier à l'Ecole des Beaux-Arts (choix imposé par son père). En 1922, il reçoit le prix du Recteur de l'université à un concours d'exposition d'oeuvres d'art originales d'étudiants aux Galeries Dalmau de Barcelone.


En 1925, il fait sa première exposition individuelle aux Galeriues Dalmau. Il y rejette l'avant-garde et cherche une peinture traditionnelle. En 1926, il fait son premier voyage à Paris et y rencontre Picasso. Lors de sa 2ème exposition individuelle, toujours au même endroit, on peut voir  les premières influences du surréalisme sur son travail.

En 1928, il publie Manifeste jaune, attaque contre l'art conventionnel. En 1929, il retourne à Paris et rencontre, par l'intermédiaire de Miró, le groupe des surréalistes, dirigé par Breton. Son film "Un chien andalou", réalisé avec Buñuel, est projeté au cinéma. Au début des années 1930, Dalí trouve son style: un mélange d'avant-garde et de tradition. Il est intégré dans le surréalisme.

En 1931, il expose La persistance de la mémoire. Il participe également à la première exposition surréaliste aux Etats-Unis. En 1934, il expose à l'Exposition du Cinquantenaire à laquelle les surréalistes ne participent pas. Cela signifie son expulsion du groupe de Breton. En 1940, il fuit les allemands pour les USA. Il travaille en 1945 avec Hitchcock sur son film La maison du docteur Edwards. A la fin des années 1940, il commence son étape mystique et nucléaire. Il traite des thèmes religieux et en rapport avec les avancées scientifiques de son époque.

De 1961 à 1970, il écrit et illustre des livres, conçoit décors et costumes pour des opéras, tourne des films, élabore de nouvelles théories, sculpte, dessine, crée des bijoux et des meubles, mélange techniques artistiques, son génie n’a pas de limites dans l’art. En 1968, il participe à l'exposition Surréalisme et dadaïsme et leur héritage, à New York. En 1974, il fait la préface et les illustrations du livre de Freud: Moïse et le monothéisme. Il meurt en 1989 à Figueres.

Sources : 

Espace Dalí Montmartre, Biographie de Salvador Dalí, <http://www.daliparis.com/biographie-salvador-dali.html>, [page consultée le 17 novembre 2012].

Fundació Gala-Salvador Dalí, Biographie de Dalí, <http://www.salvador-dali.org/dali/fr_biografia.html>, [page consultée le 17 novembre 2012].

 

portrait de Freud

Sigmund Freud : le père de la psychanalyse

La biographie de Freud permet de mieux comprendre son influence sur le peintre Dalí.

Freud est né en 1856 à Freiberg en Moravie (actuelle République Tchèque). À 3 ans, il dut s'enfuir avec sa famille sous la menace des émeutes antisémites. Sa famille s'installa alors à Vienne.

En 1873, il commence des études de médecine à l'université de Vienne. Il commence des recherches sur la physiologie et la pathologie du système nerveux en 1876, dans un laboratoire dirigé par le médecin von Brücke. En 1881, il obtient son diplôme de médecine. Il part pour Paris en 1885 pour suivre les leçons du neurologue Charcot. C'est là qu'il découvre l'hystérie.

En 1886, il ouvre un cabinet médical à Vienne spécialisé dans les maladies nerveuses. Sa méthode est encore classique: électrothérapie et hypnose. La même année, il épouse Martha Bernays. En 1891, il publie son premier ouvrage: "Une conception de l'aphasie, étude critique". En 1895, il publie avec Breuer "Etudes sur l'hystérie". C'est à ce moment qu'on peut dater la création de sa nouvelle approche: la psychanalyse. Il relie les maladies nerveuses à des traumatismes psychiques oubliés, enfouis dans l'inconscient.

De 1895 à 1900, il approfondit ces concepts. Il abandonne l'hypnose pour la libre association d'idées. Il découvre le refoulement et la résistance. Il commence à analyser les rêves et développe une théorie sur la sexualité infantile. En 1897, il découvre le complexe d'Oedipe et développe la théorie du transfert. En 1900, il publie "Interprétation des rêves" où il analyse ses propres rêves durant 3 ans.

En 1902, il est nommé professeur titulaire à l'université de Vienne. En 1910, il crée l'API, Association Psychanalytique Internationale. En 1920, il introduit les concepts du Ça, du Moi et du Surmoi.

En 1923, il est atteint d'un cancer de la mâchoire. En 1938, il se voit obligé de fuir l'Autriche pour Londres où il mourut en 1939.

Sources : 

Megapsy, le site mondial de la psychologie et de la psychanalyse, Sigmund Freud <http://www.megapsy.com/textes/freud/biographie_freud.htm>, [page consultée le 17 novembre 2012].

Wikipédia, L'encyclopédie libre, Sigmund Freud, <http://fr.wikipedia.org/wiki/Sigmund_Freud>, [page consultée le 17 novembre 2012].