Bienvenue !

Ce site a été réalisé dans le cadre du cours de Technologies de l’Information, dispensé par la faculté de Philosophie et Lettres de l’Université Libre de Bruxelles.

Ici vous est présentée une bibliographie diversifiée et non-exhaustive qui vous permettra d’explorer différentes sources pertinentes, relatives à la question du regard dans l’œuvre de Lucian Freud.

Quelle est l’approche du regard adoptée par l’artiste ?

Comment peint-il le regard de ses modèles, comment les regarde-t-il et comment les modèles le regardent-ils en retour ?

Comment le spectateur place-t-il ses yeux face à ce jeu qu’est le portrait, animé ou non, d’hommes ou de leur environnement, et particulièrement intime chez Lucian Freud ?

Tel est le questionnement qui a guidé notre sélection bibliographique, dont ce site fait la référence.

Vous trouverez cette sélection sous la rubrique sources, ci-dessus ou en passant directement par le collection tree.

Les sources primaires comprennent des documents, livres, correspondance, interviews, peintures, etc., rédigés ou produits directement par Lucian Freud ou rédigés ou produits à son époque et qui constituent donc des « témoins directs » ou non altérés.

Les sources secondaires, « témoins de deuxième main », sont des documents, livres et autres supports généralement créés d’après les sources primaires ou qui reprennent celles-ci comme base, les commentent, interprètent, ou en tire des conclusions.

Si certaines sources a priori secondaires sont reprises sur ce site sous la catégorie primaire c’est en référence à un contenu précis qui, lui, peut être considéré comme tel, comme nous l’avons spécifié dans la description de la source.

 

 


La communication des oeuvres reprises sur ce site est effectuée à des fins d'illustration d'enseignements ou de recherche scientifique. Cette communication est justifiée par le but non lucratif poursuivi, et dans le cadre des activités normales, de l’Université Libre de Bruxelles. Elle est effectuée uniquement au moyen du réseau de transmission fermé de l'établissement et ne porte pas préjudice à l'exploitation normale de l’oeuvre, et à moins que cela ne s'avère impossible, la source, y compris le nom de l'auteur, est indiquée. (voir l’article 22 quater, Loi du 30 juin 1994 sur droit d’auteur)