Le Théâtre Royal de la Monnaie fut un centre de rayonnement artistique et musical durant de nombreuses années. Encore aujourd'hui, il reste une référence internationale. Audacieuse et avant-gardiste, la Monnaie promeût la production artistique sous toutes ses formes.

Ce travail de recherche constitue le prolongement de notre séminaire d'histoire de la musique après 1750. Les sources primaires se rapportent à quatre grandes créations bruxelloises (Le Prophète, Faust, Tristan et Iseult, L'attaque du Moulin) couvrant la seconde moitié du 19è siècle, de 1850 à 1894.

Recently Added Items

La presse et le monde lyrique bruxellois (1830-1914)

La presse et le monde lyrique bruxellois est article de périodique de la Revue belge de Musicologie offrant un large panorama de la presse belge sur…

see more

Le roi arthus d'Ernest Chausson au Théâtre de la Monnaie: une création posthume au prix de la persévérance et de l'exil

Cet article signé Florence Le Doussal analyse en profondeur la réception du roi Arthus d'Ernest Chausson par le public bruxellois.

see more

Le théâtre de la Monnaie et son Public Des émeutes de "La muette de Portici" (1830) au recueillement de "Parsifal" (1914)

Cet article de Roland Van der Hoeven, publié dans la Revue Belge de Musicologie, analyse la réception du public de la Monnaie depuis la fameuse…

see more