Bienvenue !

Bienvenue sur notre page !

Cette base de données en ligne a été réalisée dans le cadre du cours de Mr Van Hooland "Technologie de l'information" (TRAN-B-300) donné à l'Université Libre de Bruxelles.

Notre groupe s'est intéressé au thème suivant :

L'oeuvre d'Hergé "Tintin au Congo" est-elle raciste ?

Recherche autour de la polémique sur le caractère prédendument raciste de cette bande dessinée.

Nous avons choisi ce sujet car il fait l'objet de beaucoup de débats (sur le racisme, le colonialisme, la liberté d'expression,...), de plus il est tout à fait d'actualité.

Tout avait commencé en 2007 lorsque la Commission anglaise pour l'Egalité des races (Commission for Racial Equality) affirme que "Tintin au Congo" contient des préjugés raciaux et conseille aux libraires anglais de ne plus vendre la BD.

Peu de temps après, Bienvenu Mbutu Mondondo porte plainte en Belgique pour le caractère prétendument raciste de l'oeuvre. Il demandait également qu'elle soit retirée de la vente. Le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) dépose une plainte similaire dans les semaines qui suivirent.

En février 2012, le Tribunal rend son jugement. Au regard du contexte de l'époque, Hergé n'était pas animé d'une telle volonté raciste.

Le 5 décembre 2012, la Cour d'Appel de Bruxelles a estimé que cette bande dessinée ne contenait pas de propos racistes. La Cour a déclaré "qu'Hergé s'est borné à réaliser une œuvre de fiction dans le seul but de divertir ses lecteurs. Il y pratique un humour candide et gentil". Elle a également déclaré que l'auteur n'avait pas eu l'intention de véhiculer des idées à caractère raciste envers les Congolais. 

 

Communication concernant les Droits d'auteur:

"La communication des œuvres reprises sur ce site est effectuée à des fins d'illustration d'enseignements ou de recherche scientifique. Cette communication est justifiée par le but non lucratif poursuivi, et dans le cadre des activités normales, de l’Université Libre de Bruxelles. Elle est effectuée uniquement au moyen du réseau de transmission fermé de l'établissement et ne porte pas préjudice à l'exploitation normale de l'œuvre, et à moins que cela ne s'avère impossible, la source, y compris le nom de l'auteur, est indiquée. (voir l’article 22 quater, Loi du 30 juin 1994 sur droit d’auteur)"